En direct du Japon, des thés sélectionnés pour vous par notre Sommelier en Thé Japonais

Les
thés

Les régions productrices
Les types de thés japonais
Les cultivars

Les
accessoires

Les centres de production
Les types d‘accessoires
Les artisans et ateliers

Les thés

BANNER for Tea - Category list
Sencha
Sencha
Le plus consommé des thés japonais. Harmonie entre douceur et astringence. Le sencha est un thé vert étuvé, qui représente les 3/4 de la production de thé au Japon.
Kamairi-cha
Kamairi-cha
A la différence des autres types de thé vert japonais dont l'oxydation est stoppée par étuvage, le kama-iri cha est chauffé par contact direct dans une sorte de wok selon la méthode chinoise. Il possède un parfum tout particulier.
Gyokuro
Gyokuro
Le gyokuro est le luxueux espresso du thé japonais à la saveur douce et puissance. Ce thé vert est cultivé ombré pendant plus de trois semaines.
Tamaryoku-cha
Tamaryoku-cha
Très proche du sencha, le tamaryoku-cha, ou guri-cha, à la particularité d'avoir des feuilles non pas roulées en aiguilles, mais à la forme entortillée.
Kabuse-cha
Kabuse-cha
Le kabuse-cha est un thé vert ombré à mi-chemin entre sencha et gyokuro.
Matcha
Matcha
Le matcha est le célèbre thé vert en poudre utilisé lors de la cérémonie du thé. Il est fabriqué à base de tencha, un thé vert ombré non malaxé.
Thé noir & Wulong
Thé noir & Wulong
Bien que cela soit très rare, il existe au Japon une production de thé noir et de thé semi-oxydé de type wulong.
Hôji-cha <br />& genmaicha
Hôji-cha & genmaicha
Deux types de thé vert japonais populaires pour leur parfum, le hoji-cha est un thé vert grillé, et le genmaicha un thé vert auquel est mélangé du riz grillé.
Kuki-cha
Kuki-cha
Le kukicha est un thé vert composé en majeure parti de tiges de théiers triées lors de la phase de finissage du sencha ou du gyokuro.
Bancha et thés régionaux
Bancha et thés régionaux
Le terme bancha désigne aussi bien des thés issus de récoltes très tardives qu'une grande variété de thés japonais régionaux traditionnels, aujourd'hui en voie de disparition, mais reflet des thés que buvaient jadis les japonais du commun.