En direct du Japon, des thés sélectionnés pour vous par notre Sommelier en Thé Japonais


Kyô-tetsubin, bouilloire en fonte de Kyôto, de forme ''yahazu'' par Yoshiha Yôhei 1 L

Kyô-tetsubin, bouilloire en fonte de Kyôto, de forme ''yahazu'' par Yoshiha Yôhei 1 L
 
Cliquez pour agrandir

Cette superbe bouilloire tetsubin de forme ''yahazu'' en fonte de Kyôto ''kyô-tekki'' est l’œuvre du ''kama-shi'' (artisan spécialisé dans la fabrication de chaudrons en fonte pour la cérémonie du thé) Yoshiha Yôhei III. Celui-ci est le petit-fils de Yoshiha Yôhei première génération, qui fut l'élève de Ônishi Jôchô, ''kama-shi'' officiel des trois grandes écoles senke (''sanke-jissoku''). Etre autorisé à créer sa propre lignée à partir de l'école Ônishi est une chose très rare, et un grand honneur.
Cette bouilloire est une pièce unique, le moule fait de terre et de sable ne pouvant être utilisé qu'une seule fois. La fabrication d'un seul de ces moules demande jusqu'à 2 mois. A l'aide d'une sorte de tampon et de terre, l'artisan ''frappe'' délicatement l’intérieur du moule sur toute sa surface pour y appliquer des reliefs qui donneront l'aspect de la surface, de la ''peau'', de l'objet en fonte. Chaque artisan possède ainsi sa spécificité, et l’œil d'un connaisseur avisé est capable de reconnaitre un artisan ''kama-shi'' de Kyôto par ce grain particulier. Ainsi, les fontes ''kyô-tekki'' ne sont pas signées, c'est ce grain de la surface des œuvres qui font office de signature.
Le matériau utilisé par Yôhei est un mélange de fer ''satetsu'' et de fer issu d'objets en fonte anciens qu'il considère comme le meilleur et qu'il fait refondre. Dans le moule, la fonte repose une nuit entière.
Ensuite, l'objet est cuit deux fois, puis enduit de laque et cuit une dernière fois.
Enfin, pour retirer une fine couche de fer apparu en surface, l'objet est minutieusement martelé avec une pointe sur toute la surface. Ce nettoyage pourrait être fait plus rapidement avec une brosse dure, mais ce travail long et fastidieux à l'aide d'un petit marteau est nécessaire pour conserver intact le grain, la peau de la bouilloire.

Le couvercle est un alliage de bronze et d'étain. Sa couleur est obtenue à l'aide d'une technique conservée secrète, et transmise par l'école Ônishi.

L'anse est aussi faite de fer, mais non pas fondu et moulé, mais martelé.

Tous ses procédés sont effectués à la main. Fonte du fer et cuisson sont opérés au feu de bois, et les délicats ajustements de température sont eux aussi gérés manuellement par l'artisan.

Cette bouilloire kyô-tetsubin est une œuvre d'une grande rareté, fruit d'une technicité d'un très haut niveau transmise depuis des générations. On dit que ces fontes de kyôto sont faites pour être utilisées pendant au moins 100 ans.

En dehors de la laque, aucun traitement chimique n'est appliqué sur l’intérieur de la bouilloire pour empêcher la rouille.

*Les couleurs réelles de l'objet peuvent être légèrement différentes de celles perçues sur les images. Merci de votre compréhension.

Utilisation et entretien :
- Avant la première utilisation, rincer l’intérieur de bouilloire plusieurs fois avec de l’eau.
(Ne jamais toucher l’intérieur avec les doigts. Ne jamais utiliser de détergent ni de matériau abrasif pour nettoyer votre tetsubin.)
- Ensuite, remplissez là jusqu’aux 2/3 et faites bouillir l’eau jusqu’à ce qu’il ne reste que 1/4 d’eau. Ne fermez pas complètement le couvercle pour éviter que l’eau ne jaillisse par le bec.
- Videz puis recommencez l’opération 2 ou 3 fois.
- Vous pouvez désormais utiliser votre bouilloire tetsubin.
- Si vous utilisez le gaz, ne jamais mettre la bouilloire en contact direct avec le feu.
- Toujours utiliser un feu doux.
- Ne jamais laisser l’eau refroidir dans la bouilloire. Lorsque vous ne vous servez plus de l’eau, vider là tout de suite, et laissez la tetsubin sécher grâce à la chaleur résiduelle.
- Il se peut qu’un peu de rouille apparaisse au départ. Ne cherchez pas à l’enlever. De même, au fur et à mesure des utilisation, du tartre peut apparaitre. Celui-ci protège votre tetsubin.
- Pendant le premier mois d’utilisation, il est recommandé de faire chauffer de l’eau tous les jours dans la bouilloire.

cat-yoshiha cat-kyotekki


Kyô-tetsubin, bouilloire en fonte de Kyôto, de forme ''yahazu'' par Yoshiha Yôhei 1 L
ACC-50-002-IRO

€6,670.59





Ajouter au Panier :